Vuelta, et silence...

Publié le par Charles CREPIN

Dans ce titre, ni dilemme ni paradoxe. Ce dimanche à Vauvert, le palco a su faire la part des choses : vuelta pour le 4ème novillo de Palha, silence pour le maestro.


 Une vuelta bien payée pour ce novillo superbe, bien présenté, brave à la pique, noblissime, mais manquant de caste.

CCR 3259 (1)

 

Silence justifié pour Gaëtan. Élégant mais sans engagement ni transmission, toréant sur le voyage, il n’a pu se hisser au niveau de ses adversaires.

CCR 3276

 

Mal inspiré, il a suivi un conseil stupide venu du callejon, et misé tout son capital sur un improbable indulto. A se perdre dans un porfión truffé d'ornements dérisoires, il a indisposé les gradins où les touristes n’étaient pas majoritaires. Et à la fin, une fois revenu sur terre, l’épée lui a fait perdre la mise... Saura-t-il se consoler avec le trophée de la meilleure faena ? Ça, c'est le dilemme.


Quelques beaux gestes de son banderillero...

CCR 3176

 

Et de ses deux compagnons de cartel, plus limités dans les derniers tiers...

CCR 3191

 

CCR 3193

 

Si Fabio Castañeda sait toréer le public...

CCR 3322

 

c'est plus difficile pour l'estocade...

CCR 3330

 

 

Cesar Valencia, prudent et refusant de voir son dernier, après l'avoir fait sévèrement punir par le petit roquet qui lui sert de piquero...

CCR 3336


Publié dans Humeurs

Commenter cet article