TORRITO mayoral, une vocation, une passion.

Publié le par Vingtpasses

Divers-chargement-0005.JPG

 

Par Charles CREPIN

2009. Ce maudit soir d'octobre, il avait dû faire face à un méchant coup du sort. Le feu avait dévasté sa réserve de fourrage, 100 tonnes destinées à nourrir le troupeau tout l'hiver. Pourquoi ? L’intolérance, la jalousie, l’inculture, la bêtise. Un peu de tout ça, sans doute.  Sur le coup, la détresse, le doute, le découragement auraient pu le conduire à jeter l’éponge, réduisant à néant les efforts déployés durant toutes ces années, mettant en grand péril cette ganaderia déjà au creux de la vague. La passion qui l’avait soutenu tout ce temps dans l’accomplissement de son rêve pouvait-elle partir à son tour en fumée ? Le courage et la force de conviction de Fabrice, le regard de sa femme et ses filles, l’ont aidé à se remettre en selle. Il a continué de parcourir le campo et trace sa route, dans le respect de l’idée qui a construit sa vie depuis plus de vingt ans, l’amour du campo, la passion du toro brave.

1992. A 27 ans, Fabrice, cadre supérieur d’un institut de communication montpelliérain, tombe amoureux du campo andalou et des toros. Un coup de foudre qu’il va assumer pleinement, avec détermination. Il ne lui faudra pas plus d’un an pour concrétiser l’idée qui a muri dans son esprit : quitter une vie déjà confortable et une carrière prometteuse, prendre le chemin du campo. Passent les premières étapes de la nouvelle vie : petit boulot à l’exposition de Séville 1992, longs moments de loisirs passés sur le cortijo de Guardiola à attendre son heure, jusqu’à se faire accepter, puis vaquero chez Sánchez de Ybargüen, et enfin chargé du développement touristique de cette ganaderia. Intégration réussie. Il prend racine sur la terre andalouse, épouse Isabel, qui lui donne deux filles. Un beau jour de mars 2000, le Marquis d'Albaserrada lui ouvre les portes du domaine mythique de Mirandilla. Il n’osait même pas y penser. Patiemment, en marge de ses nouvelles fonctions, il va, en solitaire, "jouer au ganadero" et apprendre son métier. Devenu mayoral de cette ganaderia jadis renommée, il travaille d'arrache-pied pour lui rendre son lustre d’antan. La route parcourue inspire l'admiration et le respect. Fabrice n'en changera pas.


Un week-end somptueux

L'association TORRITO AFICION qui soutient Fabrice depuis début 2010 organise un week-end à Nîmes et Beaucaire du 3 au 5 février 2012. A noter que dès jeudi 2 février, Fabrice est l'invité du JEUDI DU CERCLE, soirée privée des membres du CERCLE TAURIN NÎMOIS sur le thème : "profession Mayoral".
No hay billetes !

 Vendredi 3  Février 2012Soirée Torrito Aficion 
A partir de 19H, soirée de l’association, historique, bilan, renouvèlement des cartes d’adhésion, présentation de la souscription autour de l’achat de deux sementals de chez Isáias y Tulio Vázquez, projets et rêves autour de la thématique de l'avenir de la tauromachie au campo… Bodega  Amis de Pablo Romero-  Rue E-Jamais- 30 000 Nîmes  Ouverture des portes à 19H, vino, petites tapas et ambiance Sévillane avec Chely TORITO  et ses danseuses de Flamenkissimas . Entrée libre et ouverte à tous. Renseignement : 06 10 07 83 41

Samedi 4 Février 2012Diner Débat sur le thème des Mayorals 
Avec Fabrice TORRITO (Marquis d’Albaserrada),  Olivier RIBOULET (Scamandre)  et Olivier FAURE (YONNET) autour des anecdotes, techniques de faenas de campo (ferrade, bouclage des veaux, tienta, ...)
A partir de 19H-  Menu 20€ (vin compris) concocté par notre Arlette des Halles de Nîmes-
Le Coquemar-4 Bis Rue C.Desmoulins-30300 Beaucaire-  Soirée Privée- Exclusivement sur Réservations avant le 31/01/2012 (06 25 42 18 25 /puce.al30@hotmail.fr)
 
Dimanche 5 Février 2012Brasserie les 2G- 3Bd Marechal Foch- 30 300 Beaucaire
L’antre Beaucairoise nous propose un apéritif tapas et convivialité avec bilan du week-end en prime !
A l’occasion de ces deux soirées, exposition des œuvres de Pedro Naranjo, photos de Campos y Ruedos et une sympathique tombola mettant en jeu : Un séjour à Mirandilla (hébergement 2 nuits à la Finca Mirandilla, 2 déjeuners au Restaurant La Cerca de Los toreros (Gerena/Sevilla), visite complète de la ganadería avec le mayoral et une demi-journée de "participation" aux tâches du campo avec les vachers), une œuvre réalisée en direct par l’artiste peintre sévillan Pedro Naranjo,, un  dessin d’Eddy PONS et un  bucrane d’une vache de l’élevage du Marquis d’Albaserrada.
Soyez nombreux à venir retrouver Fabrice.

Publié dans Aficion

Commenter cet article

GIRARD Georges 31/01/2012 18:39

Je ne pourrai pas me déplacer et je le regrette.

Buena SUERTE, Mayoral !

G.GIRARD