Question(s) d'aficion...

Publié le par Charles CREPIN

... sur une certaine "corrida-événement" des prochaines Vendanges nîmoises.

  • Ou bien c'est un festival de bienfaisance, façon Montepío (1) comme il a été dit. Bien !  Mais les donateurs que nous sommes pourraient-ils dans ce cas en savoir un peu plus sur les règles fixées par le fameux syndicat de toreros-organisateurs espagnols... et les réels bénéficiaires de la manifestation ?

 

  • Ou bien c'est une vraie corrida, avec des toros de corrida, comme il a aussi été dit. Mais dans ce cas, il y a des questions sur l'éthique taurine écornée par ces stars auto désignées, certes bénévoles pour l’occasion, qui contre tous les principes verrouillent le cartel entre copains et fournissent eux-mêmes les toros… qui restent " à désigner ", dans un certain délai. Et pendant la désignation, la vente des abonnements continue.

 

  • Ou bien c’est les deux à la fois, comme cela a été enfin évoqué. Et dans ce cas encore, les mêmes questions restent décidément posées.

 

2000 aficionados nîmois fédérés (quelle ville taurine peut en compter autant ?) ont-ils le droit de soulever de telles questions sur leur Feria sans être apostrophés et stigmatisés par le délégataire des arènes dont c'est désormais le lieu commun ? 


En réalité, une fois sorties du contexte "polémique" dans lequel elles ont été présentées, il n’est pas bien sérieux de prétendre que ces questions étaient "inutiles", ou situées "dans une démarche systématiquement négative", sinon de s'en service comme  prétexte à la coupe réglée dont elles sont l'objet. Chacun aura compris que l’aficion est juste dans son rôle lorsqu'elle pose de telles questions et dans une logique de bon sens lorsqu’elle espère que celles-ci sont au moins entendues et tolérées, sinon arbitrées par l'autorité, en guise de garde fou.

 

(1) Caisse de secours et d’entraide pour les taurins nécessiteux, l’association du Montepío a été créée par le torero Ricardo Torres « Bombita » en 1909.

 

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Laurent 28/07/2013 21:35

Des stars qui contre tous principes fournissent eux même les toros.
C'est exactement ce que fit J. Tomas l'an passé et ça n'a choqué personne qu'il arrive avec ses 12 toritos sous le bras.
Si lui il peut pourquoi pas les autres ?
Et pour Tomas les abonos se vendaient sans que l'on sache rien des toros et ça n'a choqué personne.
Il faudrait savoir ce que l'on veut