PLAIDOYER POUR L'ÉTERNEL

Publié le par vingtpasses

 

 

 

 

 

 

Affich-conf-copie-1.jpg

 

 

 

Par Charles CREPIN

 

 

La corrida doit-elle s’adapter à la modernité ? Cette question anime bien des conversations entre aficionados, fait débat sur le web et dans la presse taurine. Dans les clubs aussi, je l’espère. Elle était élémentaire depuis longtemps. Elle est essentielle aujourd’hui. Elle deviendra vaine et lancinante si les bonnes réponses ne sont pas bientôt trouvées.

 

Par chance, si on peut dire, ce qui s’est passé dimanche en Espagne est une invite à stimuler fortement ce questionnement : face au mano à mano ganadero de Castellon, la comédie du JULI à Arnedo, payée de quatre oreilles, illustre magistralement les enjeux de ce « vaste programme ».

 

Culte de « l’éternel », nostalgie du passé, intégrisme ? Ou « bricolage de l’incurable », dérive de la modernité, servitude du progrès ? Entre ces extrêmes, il y a de la place pour une réflexion lucide qui permette d’élargir les points de vue... sans renoncer au culte de l’éternel.

 

 


Publié dans Conférences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marc delon 27/03/2012 16:48

Alors personne même pas Crépin pour dire sur mon blog ce que Wolf a dit ? Ils attendent.... ;-)
Allez, un effort...

vingtpasses 27/03/2012 17:08



La revista n'est pas mon fort. Mais on va y penser très vite !



manolo 22/03/2012 19:13

Lire l'édito de X.Klein sur la modernité.Tout y est dit.
manolo