Peur...

Publié le par vingtpasses

 

- «je n’irai pas à l’arène.

- On viendra te chercher.

- Je fermerai la porte à clé. Tu n’auras qu’à dire que je ne suis plus à Madrid. (…)

- Déconne pas, voyons, tu sais bien que ça n’est jamais arrivé qu’un torero lâche de cette manière…

- Je m’en fous, Vieux. Je préfère aller en prison. J’ai trop peur d’être tué.

La tête enfoncée dans les draps, il suffoquait. La sueur faisait luire les côtes qui cerclaient son étroite poitrine. Ses doigts crispés se refermaient sur la soie du couvre-lit.

- Tu devrais dormir.

- J’ai essayé.

- Essaye encore. Ferme les yeux…

- Quand je ferme les yeux, je vois le frontal avec ses poils frisés et les deux cornes en avant, tout effilées du bout, et blanches, et pointues…(…)

- Allons, la course est dans une heure. Je suis sûr qu’à cette heure, Fuentès et Chicuelo sont prêts, à leurs hôtels.

- Fuentés et Chicuelo, je les…

- Fais pas le con, Ramon…

- J’ai peur, Vieux. Je ne sais plus où me fourrer ! Mais qu’est-ce qu’on fout ici dedans ? Qu’est-ce qu’on vient foutre dans ce bordel ? »

Extrait de l'ouvrage de Christian DEDET – Le plus grand des toros - Les Editions de PARIS Max chaleil 1998.

 

Ramon RODRIGUEZ, jeune torero (trop) vite promu en alternative enchaîne les triomphes, habité par un sentiment inébranlable de puissance et d'invulnérabilité sur ses adversaires. Une grave cornada met fin à cette série de succès. Rétabli et revenu dans les ruedos, il éprouve désormais des émotions nouvelles lancinantes, peur, angoisse, panique... Du sacrifice rituel de la corrida, il se sent devenir la victime désignée par le sort, piégé jusque dans la pénombre de sa chambre d'hôtel par la présence incessante de la mort. Sur ce même thème, la PEÑA CAYETANO RIVERA ORDOÑEZ organisera prochainement une conférence à Nîmes dans les salons de l'Hôtel IMPERATOR. A ne pas manquer.

C.C.

*****

 


CONFERENCE

Marie AGUILA de DOMECQ

Le torero et la peur

Samedi 24 novembre 2012 à 17h00

Hôtel Imperator

15 Rue Gaston Boissier, Quai de la Fontaine à Nîmes

Avec le matador Matthieu GUILLON « El Monteño »

   Vous pourrez assister dès 16h00 au vernissage de  l’exposition photographique intitulée « Miedo » présentée en mars dernier à Madrid par Marie Aguila de Domecq.

   On a tendance à croire que par le seul fait d’être torero et d’avoir choisi cette profession, les toreros sont des hommes courageux. Pour peu qu’il soit courageux, le torero n’en reste pas moins un homme, et il est si désespérément humain, qu’il est soumis à l’influence de la peur, de l’angoisse, de la terreur et de l’anxiété.

A quel moment le torero ressent-il la peur ? Peut-on apprendre à gérer la peur ? Peut-on préparer mentalement un torero à la gestion de cette peur ?... Autant de questions auxquelles tentera de répondre Marie Aguila de Domecq, psychopraticien, spécialiste de la gestion de la peur et « préparateur mental » de toreros en Espagne et en France.

Mathieu GUILLON « El Monteño », matador de taureaux, apportera un éclairage sur le programme de préparation qu’il suit actuellement. 

 

Publié dans Conférences

Commenter cet article