Parole de Maestro

Publié le par vingtpasses

 

 

Castella-Estoc.jpg
  Superbe photo vue sur le blog de Manon (que je vous conseille de placer dans vos favoris), illustrant des propos "surprenants" du maestro CASTELLA

“…los toreros no vamos a matar, sino a torear. La gente no quiere ver cómo matan a un toro, sino que quiere ver arte. Y hace parte dentro de ese arte la parte final, que es matar al toro.” 

 Sebastián Castella, matador de toros.

Pues hay más verdad en esta estocada que en todos los cambiados por la espalda del francés en una temporada. ¿O no?

http://manonfotoblog.blogspot.com/2011/12/la-frase-del-ano.html

Ce que je traduis par : « Nous, les toreros, nous n’allons pas (aux arènes) pour tuer, mais pour toréer. Les gens ne veulent pas voir comment on tue un toro, ils veulent voir de l’art. Sébastien Castella, matador de toro.

Commentaire de Manon : « Eh bien, il y a davantage de sincérité dans cette estocade que dans toutes les (passes) cambiadas à l’envers (traduisez aussi « avec le cul ») du français dans toute une temporada, non ?

 

 

Pour ma part, j'imagine que les propos du "matador" sont dûs au moins autant à son inculture tauromachique qu'à ce qu'il a sans doute maintes fois entendu dans la bouche de ses mentors, promoteurs de la corrida moderne... 

 

Charles CREPIN


Publié dans Corrida et Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Denis Barde 15/12/2011 18:32

Sincérité ? Je veux bien.Mais la muleta sur la tête du toro(toro?) franchement...?
Que voulez vous,ils sont des milliers à s'esbaudir(parcequ'on leur a dit) quand telle ou telle supposée figura fait tourner son toro autour de lui pendant 10 mn comme un petit chien ou quand
Morante sort la chaise pour faire la une des journaux.Quelques grands "penseurs" ou "maîtres" qui vivent de ce filon ont décidés que c'était de l'art.Il n'y en donc que pour l'art car il faut bien
que tout ce petit monde vive.C'est d'abord ce petit monde et ensuite ,comme on ne peut pas faire autrement,on met un toro(et pas sauvage naturellement).Mais le moins gênant possible,vous
comprenez,c'est pour l'Art !Mais après tout même sous le chapiteau du cirque Pinder,il y a de l'art.

Manolo

GIRARD Georges 15/12/2011 11:57

Toute cette agitation verbale par blogs interposés me rappelle un vers de Jean de la Fontaine dans "Les animaux malades de la Peste" : Et l'on cria Harro sur le baudet ! En l'occurence, Sebastian
Castella s'est comporté comme un baudet et a perdu une belle occasion de se taire, ce qu'il fait très bien d'ailleurs car il n'a pas grand chose à dire... Et comme il pèche souvent aux aciers, le
fait de ne pas avoir à tuer en piste en Equateur l'arrange souverainement ! Mais je pense qu'il a suffisamment démontré ses qualités de torero pour qu'on le respecte un peu plus, non ? D'autant
qu'il demeure le Français le plus capé à l'heure actuelle et que Quito n'est pas la capitale du monde taurin... Ce n'est pas parce qu'il a dit une "connerie" qu'on doit le vouer aux gémonies et à
la calomnie. Cela dit, il nous reste à passer de jolies fêtes de Noël et de Nouvel An, que je souhaite à tous (et toutes) les plus agréables possible !
Un aficionado pondéré,ça existe encore !..
GEORGES GIRARD

vingtpasses 15/12/2011 13:30



Sébastien CASTELLA est sans doute capable d'assumer ses propos sans qu'il soit utile de les minimiser. Ou il n'a pas conscience de ce qu'il a dit, et il faut qu'il améliore sa culture taurine. Ou
il en est conscient, et il sape volontairement les fondement de cette Fiesta que nous nous attachons à défendre à longueur de temps. Par ailleurs, il a acquis son statut de  figura grâce à
ses mérites et son talent indéniables. Ses propos ont donc une audience particulière auprès de multiples publics. En revanche, je ne pense pas qu'il soit le mieux placé pour parler de "arte" non
? Alors, que lui restera-t-il, à part ses "cambiados por la espalda" ?