PALCO

Publié le par vingtpasses

 

Nous apprenons qu’il y avait à Nîmes un mauvais président de course. Il vient d’être viré. C’est vrai qu’il faisait drôlement baisser le panier moyen... d’oreilles, ce BURGOA. Et, circonstance aggravante, il était narcissique. Bilan : seulement 33 oreilles distribuées dans l’amphithéâtre nîmois pour cette Pentecôte 2011. Presque une misère. Heureusement qu’on l’a sanctionné à temps, sinon, on passait sous la barre des 30 oreilles. La honte !

 

On savait qu’il y avait à Nîmes les meilleurs toreros. On se doutait qu’il y avait aussi les meilleurs toros : c’est désormais confirmé officiellement par l’empressa. Et dorénavant, il y aura également les meilleures présidences. Dans sa quête de perfection, Simon CASAS va même dépêcher en renfort des présidents espagnols, de Madrid et Séville, afin qu’aucune ambigüité ne subsiste sur la justesse de ses choix. Mazette ! Dans sa position, CASAS était parfaitement en droit d’imposer le président de BILBAO, Matías GONZÁLES, mais il a préféré épargner la Feria nîmoise de la disette. Le coup est passé très près tout de même…


 

Matias-Gonzales.JPG

 

Le Palco de BILBAO

 


Publié dans Humeurs

Commenter cet article

GIRARD Georges 20/06/2011 19:55


Dans tout ça on oublie le fric ! Et la pompe à fric c'est nous, couillons d'aficionados qui risquerions de mourir si nous n'avions pas notre dose... Mais de la dose à l'overdose, il y a un monde.
N'est-ce pas Docteur Casas ? A Nîmes comme ailleurs il faut des oreilles, encore des oreilles, toujours des oreilles ! C'est comme avec l'Euro. Moi je fais toujours la conversion en Francs ! Là je
convertis en oreilles madrilènes et ça a un côté rassurant... C'est simple : Où nous continuons à cracher au bassinet et nous aurons des oreilles à satiété, où nous restons peinardement chez nous
et nous utilisons notre fric à autre chose, un petit restau, un joli week-end... à Madrid ou à Séville... porque non ?
El Pato Negro.


Barde Denis 19/06/2011 18:00


Comment osez vous vous en prendre ainsi au grand timonier(avant,après A.V ?) de la tauromachie française,lui qui,il n'y a pas si longtemps,déclarait dans la bible journalistique et tauromachique
locale,avec la modestie qui le caractérise tant:"Je suis porteur du souffle de la tauromachie".Ou bien encore,en parlant de son avenir(de la tauromachie):"...il faudrait modifier certains points du
règlement,faire évoluer la présentation et la mise en scène.Dans une corrida il y a trop souvent trop de temps morts..."Comment osez vous donc vous attaquer à un si grand homme,hein? Et bien c'est
fait!Avec ses complices(El Juli notamment),il a contribué à supprimer ou massacrer les piques,la lidia , le toro, les banderilles et la mise à mort(tant de bajonazos!).Maintenant,c'est au tour du
palco.Des oreilles ,des oreilles,rien que des oreilles.Bien qu'étant de la région,je me refuse à cautionner une telle mascarade et préfère d'autres cieux comme beaucoup d'aficionados locaux.Si
d'aventure cette indignation légitime que je partage venait à s'organiser plus efficacement,je serais ravi de m'indigner avec vous.
Pour une tauromachie authentique et une corrida de toros.
Con respecto
Denis Barde


marc delon 16/06/2011 11:11


merde, j'allais le dire dans un post chez moi, pour le président Matias...!


vingtpasses 16/06/2011 13:31



Hi hi hi, on n'est pas les seuls...