Mauvaise(s) passe(s)...

Publié le par Charles CREPIN


 

 

La photographie.

Pendant la corrida, je vise, je déclenche, je mitraille à tout-va (sur mon Ikon E Super Basic, j’ai la rafale automatique à plusieurs images par seconde ! clac - clac - clac - clac - clac...  ça fait pro, et ça en impose à mes voisins). Une fois rentré chez moi, je regarde mes photos sur l'ordi. Je sélectionne, je recoupe, je rogne, je recadre, je redresse. J’ajuste éventuellement l’exposition, je règle le contraste, je paufine la saturation, la température et la teinte des couleurs. Je mets du soleil là où il n’y en a pas, je débouche les ombres, je rattrape les lumières cramées, j’augmente même parfois la netteté, et en plus, je  réduis le bruit de l’image. Bref, je fais tout ça à mon goût perso, et au vôtre aussi. Du moins, c’est ce que je crois…


L’aficion.

Mais avant d’en arriver là, j’ai déjà trié les photos sous l'angle de la qualité tauromachique, de la pureté du geste, de la beauté de la passe, des attitudes et de la position du torero sur la ligne de charge. En tenant compte des règles de l’art, évidemment. Je m’applique, je perfectionne, je chipote. Vilains plis dans la muleta ? J’élimine. Fuera de cacho ? Corbeille. Estocade en pisse de chien ? Je jette. Bajonazo ? J’escamote. Armure de misère ou suspecte ? Je camoufle (je suis parano). Trapío indigne de la plaza de catégorie ?  blackout ! ( euh, pas toujours quand même, parceque sinon, j’aurais plus grand chose  à photographier…).  Après ça, reste plus que le bon... ou le moins mauvais.

 

Voila ce que ça donne :

 

 

      _1662.jpg

 

_5259.jpg

 


Bref, les plus belles passes de la corrida d'hier, la crème du toreo. En  éliminant  toutes celles qui  rappellent les vilains gestes de la tarde. C’est de la triche, ça !      Non. J’essaie simplement de vous  donner  du plaisir .  Pas plus !

Eh bien, voyez-vous, ça ne va pas durer. Depuis quelques temps, je mijote un truc tordu qui va perturber votre train-train habituel. Qui va vous ramener sur la terre ferme. J’ai ressorti en douce quelques photos nulles que j’avais mises négligemment à côté de la corbeille, au lieu de les faire disparaître ! Des photos qui vont en agacer plus d'un, j'en suis sûr. Un peu vache pour la figura qui va se reconnaître sur le cliché. Dérangeant pour la brega toujours aux abonnés absents quand il faudrait aller au quite. Sans parler du batacazo, où c’est le monosabio qui se tape tout le boulot, pas vrai ?  Donc, un simple rappel à la réalité et à la modestie. Mais il s'agit surtout de se marrer.

Allez ! Je vous en montre quelques-unes vite fait.

 

 

 

      Afeitado

 

 

Bad 0508

 

 

 

Bad 1601

 

 

SDC15539

 

 

SDC15564

 

 

SDC15577

 

 

SDC15643

 

SDC15536

 

 

Commenter cet article