L'oeuvre et sa part de mystère

Publié le par vingtpasses

 

 

Jean_Nouvel_2009_Vienna.jpg

Jean Nouvel - 2009 Vienna - Photo Christopher Ohmeyer

 

 

Dans une interview récente au journal Midi Libre (5/11/2011), l’architecte Jean NOUVEL évoque tour à tour l’architecture et la tauromachie dont il souligne la dimension esthétique et métaphysique. Pour nous aficionados, les analogies sont évidentes : mystère de l’œuvre, surprise, émotion, critique et doute aussi. Des questions qui ramènent toutes à l’art, à la culture.

 

Quelques extraits :

 

Sur l’architecture

« L’art et l’architecture ont un même but : émouvoir. (..) Il n’existe pas une seule toile de l’histoire de l’art qui n’a pas dérangé quelqu’un. Si vous n’êtes pas surpris, il n’y a pas d’émotion. Tous les collectionneurs savent qu’un objet qu’ils aiment instantanément n’est pas très intéressant. L’œuvre architecturale ne doit pas se livrer immédiatement, mais résister à une exploration sommaire, conserver une part de mystère, de doutes, et forcément de critiques ».

 

 Sur le mouvement “anti-corrida” ?

« Comme un déni de culture. Rien n’est plus facile et malhonnête que de faire signer des gens contre la tauromachie alors qu’ils ne la connaissent pas. (…) perçoit-on la dimension esthétique et métaphysique de la corrida ? Elle est une métaphore des étapes de la vie, transcendée par des toreros qui risquent eux-mêmes leur propre peau. Vous en connaissez beaucoup des spectacles de cette dimension ? On ne peut pas le laisser massacrer sur pétition ».

 


Publié dans Corrida et Société

Commenter cet article

marc delon 08/11/2011 09:47


je "plussoie" à l'analyse de Nouvel à qui j'ai eu la chance d'être présenté un jour à la buvette des arènes et que j'avais trouvé intéressant et profond. Par contre, si on peut lui faire confiance
pour commenter la tauromachie ou dessiner un immeuble avec talent, il vaudrait mieux s'abstenir de le déranger pour une affiche de corrida ;-)


vingtpasses 08/11/2011 09:58



Sans doute sa part de mystère...