Figuras des années 70

Publié le par Charles CREPIN

 

 

SUREDA.jpg

 

L’écrivain mallorcain  Guillermo Sureda * a parlé d’or en matière de toreo. Evoquant les toreros des années 70, il résumait ainsi la situation :

 1-    Il y a des toreros qui toréent joliment et savent toréer ;
2-    d’autres qui toréent joliment et ne savent pas toréer ;
3-    d’autres encore qui toréent laidement mais qui savent toréer.

Domingo Delgado de la Camara **, qui lui aussi parle d’or, met malicieusement un nom sur chacune des catégories de toreros énumérées par Sureda : 1- Antoñete, 2- Raphaël de Paula, 3- Dámaso Gonzáles. Et il s'amuse à recenser une quatrièmes catégorie :

 - les toreros qui toréent joliment, qui savent toréer, mais qui n’en ont pas envie… Verdict : Manzanares (père) !

Et oui, le magnifique Manzanares, des années 70, qui d’une seule passe géniale pouvait sauver une feria de la San Isidro. Qui fut à cette époque le torero des toreros, récupéra les inconditionnels d'Antonio Ordóñez et fit taire le tendido siete. Le même Manzanares dont le courage ne fut pas au niveau de son talent, et ne voulut pas commander, cédant le trône, dans la décennie suivante au grand Paquirri, puis à Espartaco, figura savante… et  si monotone. 

* Guillermo Sureda Molina – TAUROMAGIA - Editions Espasa Calpe (1978).
** Domindo Delgado de la Cámara – Le toreo revu et corrigé – Éditions Loubatières (2004).

Publié dans Culture taurine

Commenter cet article