MIURA et l'AFEITADO

Publié le par vingt passes, pas plus...


Avec l'aimable autorisation de "CAMPOS Y RUEDOS", nous reproduisons ci-dessous la photo et l'article parus le 16 décembre sur son blog, article qui nous paraît du plus grand intérêt et dont nous vous proposons une traduction.  En cause, l'Afeitado, deux toros ayant été confirmés positifs cette année à Arles après  contrôle diligenté par L'UVTF (Union des Villes Taurines de France).  Campos y Ruedos pointe le fait, pour le moins important que cette affaire met en cause une prestigieuse ganaderia appartenant de surcroît au président de l'UCTL (Unión de Criadores de Toros de Lidia), Don Eduardo Miura en personne !  Il n'en fallait sans doute pas davantage pour que l'UVTF ne commette pas le crime de lèse majesté qu'aurait constitué l'application des sanctions prévues par le règlement. Si, quand même, il y aura bien sanction puisque l'UVTF... augmentera le nombre de ses contrôles ...  Avis aux amateurs !





miura.jpg

Ci-dessous : l'article de CAMPOS Y RUEDOS


EL PRESIDENTE DE LA UCTL AFEITA A SUS TOROS

 

"No lo decimos nosotros pues, por supuesto, no se nos permitiría. Lo dicen los resultados oficiales, positivos y muy serios, de los análisis de los pitones de dos toros de la corrida que se lidió en Arles en 2009. Estos resultados han sido comunicados por el veterinario Dr. Compan en el congreso anual de la UVTF (Unión de ciudades taurinas francesas) que se desarrolló en Mont-de-Marsan el domingo 13 de diciembre del 2009. Como de costumbre se han analizado dos toros por corrida, y los dos de Arles resultaron posivitos, es decir, afeitados sin lugar a dudas.

Curiosamente estos resultados positivos han sido callados por el portal bodeguero, entre otros, pero en el fondo creo que lo han silenciado por un motivo muy sencillo: la Unión de ciudades taurinas francesas, a pesar de estos resultados, se ha negado a imponer las sanciones previstas por el reglamento de dicha asociación. Esa es la gran ventaja francesa para los afeitadores. Un reglamento de una asociación no es una ley, y es muy fácil hacer con él lo que les dé la gana, sin que ello suponga algún problema con la justicia o las autoridades.


Además hay que decir que el señor Miura lidiará en Francia en 2010 por lo menos cuatro corridas... y eso, a pesar de afeitar a sus toros descaradamente en 2009. Pero sí... Me equivoco... Los socios de la UVTF han sancionado el señor Miura: en 2010 se van a analizar no dos, sino cuatro toros por festejo. ¿Y si dan positivos los cuatro? Pues en 2011 seguramente analizarán los 6... y así, ¿hasta dónde? ¡Vaya chulería! Mientras tanto todos se dan la enhorabuena tratando de inscribir la fiesta como patrimonio inmaterial de la humanidad. La verdad es que, cada día que pasa, en esta fiesta lo más inmaterial es el toro, sus defensas, su fiereza, su poder, sus encastes, su integridad. Y esto sí que es una gran pena".

 


...et la traduction que nous proposons (en implorant votre indulgence) :


 

LE PRESIDENT DE L'UCTL AFEITE SES TOROS


"Nous ne le disons pas nous-mêmes, car naturellement, nous ne pourrions pas nous le permettre. Ce sont les résultats officiels qui le disent, les résultats, positifs et sérieux des contrôles de cornes de deux toros lidiés à Arles en 2009. Ces résultats ont été communiqués par le Dr Compan, vétérinaire, lors du congrès annuel de l’UVTF  (Union des Villes Taurines de France) qui s’est tenu à Mont de Marsan dimanche dernier 13 décembre. Comme d’habitude, deux toros par corrida ont été contrôlés, et les deux d’Arles ont été positifs, c’est à dire afeités, sans l’ombre d’un doute. Curieusement, ces résultats sont passés à la trappe, et au fond, je crois qu’ils ont été étouffés pour une raison bien simple : l’UVTF, en dépit de ces résultats, s’est refusée à appliquer les sanctions prévues par son règlement. C’est la grande chance des « afeiteurs » en France. Un règlement n’est pas la loi, et il leur est facile d’en faire à leur guise, sans craindre aucune difficulté avec la justice ou les autorités.

Et après tout ceci, il faut préciser que le Sieur Miura va lidier en France en 2010 au moins quatre corridas, et ceci, après avoir afeité ses toros d’une manière éhontée en 2009. Mais, je me trompe… les responsables de L’UVTF ont bien sanctionné Monsieur Miura : en 2010, ce n’est plus deux toros qu’ils contrôleront, mais quatre par corrida. Et si les quatre étaient positifs ? Et bien en 2011, ils en contrôleraient six, assurément… et ainsi de suite. Mais jusqu’où ? Quelle désinvolture ! Et malgré tout ceci, ils sont fiers d’envisager l’inscription de la Fiesta Brava au patrimoine immatériel de l’humanité. En vérité, dans la corrida, plus ça va, et plus l’immatériel, c’est le toro, ses cornes, sa bravoure, sa force, sa caste, son intégrité. Et ceci est en vérité une grande tristesse".

 

Publié dans Le toro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article