David Mora clarifié

Publié le par Charles CREPIN

 

 

Dimanche 10 avril, Feria de la Crau. Corrida de CEBADA GAGO. Un lot qui a enchanté les gradins, tant par sa présentation que son allant préservé après 17 piques reçues sans broncher. A priori, la pique "Bonijol" passe bien l'examen du premier tiers, mais aussi généreuse que ses devancières vu sous l'angle du sang versé...

 

David MORA tire le N° 76, un cinqueño nommé Perseguido. Toro noblissiime plus à l'aise dans le 3ème tercio que dans le premier, qui néanmoins fut consacré meilleur toro de cette feria torista...

 

2 oreilles et vuelta pour Perseguido sur pétition ultra majoritaire d'un public devenu toreriste...  En regardant quelques photos de David Mora prises sur le vif, et non triées sur le critère de l'esthétique, je ne vois pas la tauromachie profonde et généreuse, ni les détails très "toreros" relevés dans quelques éditoriaux. Bien au contraire, ces instantanés  confirment ma première impression et me font penser que Perseguido permettait qu'un maestro mette davantage la jambe et se plie du bon côté, sans excés de distance...

 

D.-MORA-a-la-loupe 3461

 

D.-MORA-a-la-loupe 3464

 

D.-MORA-a-la-loupe 3465

 

D.-MORA-a-la-loupe 3463

 

D.-MORA-a-la-loupe 3466

 

D.-MORA-a-la-loupe 3471

Publié dans Galerie critique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lucho 27/06/2011 00:54


Nous avons affaire a un bon espoir, sincere qui a depuis 3 ans animer avec reussite de nombreuses tarde toristes.

Vic Bayonne Madrid l'ont compris... je suis heureux qu'il soit entre dans le sud est également.

Il a le talent artistique pour se maintenir et poursuivre vers des cartels plus huppes.

Profitons de lui tant qu'il est encore face a des toros de caractere.


vingtpasses 27/06/2011 06:04



Précisément, l'article que Vingtpasses lui a consacré à l'occasion de la corrida de Saint Martin de Crau mettait en lumière un toreo superficiel et distant, néanmoins esthétique... Il ne doit
qu'à lui-même, pour des raisons inverses, son succès actuel. A suivre.



elrockito 16/04/2011 23:18


Je suis en effet d'accord avec toi, il ne faut pas être plus royaliste que le roi mais c'est vrai qu'on attend toujours mieux alors que ceux qui ont le technique pour le faire n'en ont pas le
courage ! C'est là qu'on se mord la queue !


christian Frizzi 15/04/2011 07:55


j'étais présent à Saint Martin de crau et franchement les attaques de chaque série étaient de face, muleta avancée jambe lancée vers l'avant, ensuite et pour faire passer ce toro (mansote) il se
mettait de profil ne lâchant jamais la muleta sous le muffle.
Maintenant qu'il soit un peu brouillon par endroit et par moment, il s'appellerait Juli, Morante ou José, s'il ne l'était pas, et refuserait ces toros dont cet exemplaire qui a fichu le bazar dès
son embarquement, et dont personne ne voulait...
disons les choses, mais ne soyons pas plus royalistes que le roi...


elrockito 12/04/2011 14:22


sur la deuxième photo, chez moi on dit qu'il a la muleta à Beaucaire et le cul à Tarascon...


Xavier KLEIN 11/04/2011 12:26


Heureusement Charles qu'il demeure encore des "clarificateurs" comme toi.
C'est vraiment pénible de ne pouvoir disposer d'appréciations fiables dans la presse "spécialisée"
La corrida, c'est comme le beurre: meilleur clarifié.
Abrazos.