Bilan post feria

Publié le par vingtpasses

 

COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION DES CLUBS TAURINS

DE NÎMES ET DU GARD À PROPOS DES ARÈNES DE NÎMES

 

Ces dernières années, la place taurine de Nîmes s'est affranchie des critères taurins permettant de la faire reconnaître et respecter comme arène de 1ère catégorie :

 

Les trophées sont distribués de manière excessive et sans respect des règles par des présidences complaisantes, ceci afin de favoriser un triomphalisme de courte vue,  qui à long terme entraîne une dévaluation de nos arènes. La destitution brutale d’un président de course réputé rigoureux et compétent au cours de la dernière Feria illustre cette stratégie de fuite en avant.

 

La ville s’étant désengagée des principales instances règlementaires ou de contrôle en matière de corridas, les vérifications, notamment la reconnaissance des taureaux et la pesée, ne sont plus assurées de façon indépendante et contradictoire. Les saisies de cornes ne sont plus pratiquées.

 

Lors de la corrida du samedi 11 juin, la manifestation des aficionados sur les gradins et la sévère bronca essuyée par le délégué à la tauromachie traduisent le sentiment de désapprobation croissante de l’aficion nîmoise à l’égard de ces dérives.

 

La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard dénonce cette évolution regrettable et proposera des actions de nature à rétablir la confiance et le respect nécessaires pour conserver à Nîmes son rang d’arène de 1ère catégorie.

 

Nîmes le 22 juin 2011

 

 

COORDINATION DES CLUBS TAURINS DE NÎMES ET DU GARD

Printemps des jeunes aficionados

 

Coordination.printemps@gmail.com

Publié dans Aficion

Commenter cet article

GIRARD Georges 28/06/2011 09:43


Bernard Dombs, alias Casas, a depuis longtemps cédé au chant des sirènes, c'est bien connu ! Mais, jusqu'alors, il n'avait pas sacrifié la bonne tenue de la Feria... Serait-il en train de vieillir
? Avec l'âge le caviar est préférable à la côte de boeuf (ou de taureau) qui demande un coefficient masticatoire largement supérieur ! Avant, Simon avait les dents longues ! Maintenant qu'elles se
sont émoussées,il fait lui aussi dans le facile et le tauromachiquement correct. Qu'adviendra-t-il quand il portera un dentier ? On coupera 3 oreilles par toro, on indultera les chèvres, on brâmera
partout qu'un spectacle aseptisé vaut mieux qu'un combat à mort... Et on se frottera la panse, repus que nous serons de rabos a l'estofao ! Comme disait Reiser, nous vivons une époque formidable
(du Grec formidabilis je crois: dont tout est à craindre...)Corrida, suerte ! Un encore aficionado (jusqu'à quand ?)


frizzi 27/06/2011 00:46


Enfin, ça bouge, la réévolution taurine serait elle en marche ??