Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les "socquettes blanches", nouvelle de Georges GIRARD

Publié le

 

Les socquettes blanches

 

 

 

 

Nouvelle

 

Georges GIRARD

 

Présentée au Prix Hemingway 2012.

 

limpiabotas

 

Pour lire la Nouvelle, cliquez ici

 

Publié dans Nouvelles

Partager cet article

Repost 0

Les socquettes blanches - nouvelle de Georges GIRARD

Publié le par vingtpasses

 

 

 

Les socquettes blanches

 

 

 

 

Nouvelle.

 

Georges GIRARD

 

Présentée au Prix Hemingway 2012.

 

 

  limpiabotas.jpg

 

 

 

 


 

 

 

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LA NOUVELLE

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Récits & nouvelles

Partager cet article

Repost 0

Quelques beaux gestes du CID

Publié le par C. CREPIN

Nimes, la matinale du 26 mai 2012

 

_ACT2270-copie-1.JPG

 

Voir l'album

 

 

Publié dans Coup de chapeau

Partager cet article

Repost 0

Retraite, la délicate question des carrières longues...

Publié le par C. CREPIN

 

ACT3015 

NÎMES, 28 mai, corrida de clôture : PONCE, TALAVANTE LUQUE, DOMECQ.

J’y suis allé. Pas pour TALAVANTE, ni LUQUE, et encore moins pour les Juanpedro. J’y suis encore allé pour voir le « Maître ».

Après, j’ai regardé mes photos, et j'ai sans doute perdu les quelques illusions qui devaient me rester. Je ne parle pas de la sortie de Simon CASAS qui s’inscrit finalement dans une certaine normalité. La scène valait bien le billet à elle seule. J’espère que vous y étiez.

Non, je parle d’Enrique. J’ai entendu quelqu’un dire « Après l’oreille protestée de LUQUE et le psychodrame qui a suivi, l’ambiance était cassée. Enrique (2 oreilles) nous sauve la tarde ».  Nous sauve la tarde… Moi-même, à la tertulia, j’ai affirmé à chaud que PONCE restait « le » grand maître. Je devais être distrait. Ou bien l’épisode du doigt d’honneur m’a trop perturbé. Ou alors, c’est à force de mitrailler à tout-va avec mon Nikon, je passe trop vite sur les détails, et donc sur l’essentiel.

Mais il y a les photos : quelques passes bien rematées qui confirment l’élégance, la virtuosité et le style du « maître », ses exercices d’assouplissement habituels (je crains toujours l’élongation…) et au bout du compte, une faena assez ordinaire, médiocre même, et distante au possible, qui aura surtout gagné en économies sur le glycogène du Domecq et les frais de pressing du maestro... Enrique se moque de nous. Et à la fin, grosse pétition, 2 oreilles ! Entre celui-là, et LUQUE qui se la joue à se frotter la chaquetilla sur les cornes d’un torito arrêté, j’en connais qui vont dire que je ne suis jamais content. Et pourtant...

Est-ce que la réforme Hollande sur les carrières longues prévoit quelque chose pour le cas « Enrique » ?

 

ACT3174

 

ACT3153 2

 

ACT3172

 

ACT3180

 

ACT3202 2

 

ACT3214 2

 

ACT3218 2

 

ACT3219 2

 

_ACT3228_2-copie-1.jpg

 


Publié dans Humeurs

Partager cet article

Repost 0