Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

5ème PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS

Publié le par vingtpasses

 

 

  Affiche-PJA-2012-rogn.jpg

 

 

Lundi 27 février, dans les salons de l'Hôtel IMPERATOR de NÎMES, la COORDINATION DES CLUBS TAURINS DE NÎMES ET DU GARD a dévoilé l’affiche du 5ème PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS qui aura lieu les 23, 24 et 25 mars 2012. Par la richesse de ses tons, cette représentation du printemps taurin réalisée par le peintre nîmois Michel TOMBEREAU donne un avant goût de la 5ème édition de cette manifestation dont le programme s'annonce riche et haut en couleurs.

 

Le maestro Julien LESCARRET, parrain du 5ème printemps accompagnera les 27 clubs de la Coordination durant ces journées de découverte de la tauromachie et de partage de l’aficion.

 

Coup d’envoi de la manifestation vendredi 23 mars à 18H00 à NÎMES dans les salons de l’IMPERATOR, où sera tenue une conférence sur le thème : La corrida doit-elle s’adapter à la modernité ?  Intervenants : Gérard BOURDEAU et Hubert COMPAN vétérinaires, Tomas PRIETO de la CAL éleveur, Francis WOLFF, philosophe, François ZUMBIEHL, anthropologue. La conférence sera présentée par Christophe CHAY, journaliste.

 

Samedi 24 et dimanche 25 mars se dérouleront dans les arènes de SAINT-GILLES différentes manifestations taurines, ateliers de découverte de la tauromachie, toreo de salon, tientas, démonstrations, tienta de machos, mise à mort et course camarguaise.

 

Les manifestations du Printemps des Jeunes Aficionados sont gratuites.

 

Le programme détaillé du 5ème PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS sera communiqué lors d’une conférence de presse le 9 mars prochain à l’Hôtel IMPERATOR à NÎMES.

Publié dans Aficion

Partager cet article

Repost 0

INTOUCHABLES !

Publié le par Charles CREPIN

 

 

 

Rien à voir avec les toros. Ni avec le cinéma, d’ailleurs.

 

Hier, en zappant nuitamment sur la 2, je tombe sur Marine LE PEN, invitée de David PUJADAS dans l’émission « Des Paroles et des Actes ». Arrive Jean-Luc MÉLENCHON… Pas question de commenter sur le fond les excès de doctrine des deux candidats à la présidentielle. De Brasillach à Staline, de l’oubli innocent des crimes fascistes au silence angélique sur ceux du Goulag soviétique, la référence est pathétique et se suffit à elle-même.

 

La forme me pose problème. Le PEN, traitée depuis plusieurs semaines de noms d’oiseaux par MÉLENCHON, avait clairement prévenu qu’elle ne débattrait pas avec ce dernier. N'était-ce pas son droit ? Vous voulez rire ! PUJADAS, le « Paul Amar des temps modernes », est passé outre, sans doute plus sensible à l’effet d’affiche et à l’odeur de souffre qui fait grimper l’audimat de la chaine publique, qu’au sens des paroles et des actes, et à l'intérêt du téléspectateur…  Il a ainsi balayé d’un revers de main l’avertissement : « C’est comme ça, et c’est pas autrement ! ». En a-t-il prévenu son invitée ? On ne sait. 

 

Ce matin, dans la presse, critiques et railleries dénoncent à juste raison cette pitoyable et frustrante séquence de non-débat, en l'occurence mise à la charge de l'invitée. Mais je n’ai vu nulle part que la désinvolture et la légèreté de PUJADAS étaient mises en cause dans les éditoriaux du jour. Au delà de la solidarité corporatiste, la réalité, quand on est journaliste, c'est qu’on peut impunément faire « comme ça et pas autrement » sous couvert de la liberté de la presse. Et le confort de cette position permet à l'évidence de s'affranchir de bien des considérations sur l'éthique et la déontologie de ce métier.  INTOUCHABLES !

 

 


Publié dans à côté du toro

Partager cet article

Repost 0

A Magescq, l'aficion en piste...

Publié le par vingtpasses

 

 

 

 

imageensemblemagescq.jpg

Photo P. SALVAT

 

Une nouvelle fois, l'aficion a répondu présente en descendant des gradins pour défendre sa culture.

 

Voir l'article consacré à cette manifestation sur le site http://www.culturestaurines.com/magescq190212

Publié dans Aficion

Partager cet article

Repost 0

Nîmes, Ville Taurine

Publié le par vingtpasses

 

 

 

Divers-chargement 6465

 

 

Par Corentin Carpentier, président des JEUNES AFICIONADOS NIMOIS.

 

 

Depuis fin 2010 et cette fameuse initiative de la municipalité nîmoise ; Nîmes a reçu l'appellation ville Taurine dans le but bien sûr, et au-delà de l’aspect symbolique, de préserver et défendre les traditions et la culture, se déroulant autour du Taureau, DES Taureaux dans notre ville. Alors la question que je me suis posé aujourd’hui, Nîmes est-elle vraiment une ville Taurine ? Bien évidemment oui, et je vais tâcher de vous expliquer le fond de ma pensée…

 

Il n’y a qu’à citer nos deux Férias, de Pentecôte et des Vendanges, évènements majeurs attendus de tous les nîmois pour se rendre compte de cette passion du Taureau, DES Taureaux  qui rythme la ville durant ces Férias. Mais en dehors des férias, Nîmes vit et respire la tauromachie 365 Jours par an grâce à ses clubs taurins. En effet, tout au long de l’année, conférence, soirées à thèmes autour de tapas de bons vins, tientas en privée, fiestas camperas, et voyages au campo, rythment la vie des Aficionados nîmois

 

Ainsi, passé le mois de Septembre jusqu’en Avril et la reprise de la temporada, Nîmes bouge autour de ses clubs taurins. La Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard est ainsi l’exemple le plus  significatif de ce dynamisme avec 28 Clubs Taurins en son sein, et de nombreuses manifestations taurines organisées résultent. Le Cercle Taurin Nîmois, les Amis de Pablo Romero, les Jeunes Aficionados Nîmois, pour ne citer qu’eux, en sont les principaux artisans avec une manifestation chaque mois durant l’hiver, et qui ont eu d’ailleurs la très bonne idée de ne jamais se dérouler le même jour ! Avec l’invitation de personnalités de premier rang (taurinos, artistes dont les œuvres sont liées à la tauromachie, groupes de Flamenco ou Gypsy’s), toute la panoplie culturelle de l’Aficion a los toros est présente à Nîmes durant la trêve hivernale dans une ambiance conviviale, aficionada, et nîmoise ! Un bon moyen d’améliorer sa culture taurine, et d’apprendre à mettre des mots sur notre passion.

 

Je pourrais citer comme exemple, le Club Taurin des Jeunes Aficionados Nîmois, plus jeune club taurin à Nîmes, il a pour but, une fois par mois, de mettre à porter de tous, la tauromachie auprès de ceux qui aimeraient en connaître plus sur ce qu’il se passe dans l’arène, qu’ils soient jeunes, ou plus âgés. Pédagogie donc !

 

A Nîmes, la transmission se fait dans l’explication du non-sens de la dichotomie toriste / toreriste*. Car en effet, relever de l’une ou l’autre catégorie est peut-être affaire de goût, de penchant, de sensibilité, voire de culture, mais sans doute pas de compétence. Sans compter que beaucoup d’aficionados, parmi lesquels de nombreux nîmois, refusent de trancher ce débat stérile et vont sereinement goûter les plaisirs de corridas, tantôt toristes, tantôt toreristes.

 

Plus de 100 ans d’histoire et de tradition taurine, un patrimoine culturel important, un tissu associatif très dense : il y a à Nîmes une trentaine de clubs taurins actifs, un musée des cultures taurines, une école tauromachique réputée, et de nombreux prácticos.

 

Tous ces exemples sont donc autant de choses qui prouvent que Nîmes est taurine, et majoritairement grâce à ses clubs taurins, à cette Aficion qui respire la passion, à cette Aficion qui, tant qu’elle vivra, permettra à la Culture du Taureau de prospérer.

 

Il se dit même que les Clubs Taurins à Nîmes, ont une telle influence que, même si ils ne peuvent pas faire gagner une élection, ils peuvent la faire perdre…

Publié dans Aficion

Partager cet article

Repost 0