La FSTF écrit aux ganaderias Miura et Los Maños

Publié le par vingtpasses

Fait peu habituel, une instance de la tauromachie écrit une lettre ouverte à deux ganaderias, et non des moindres. En question, la présentation inacceptable des lots engagés récemment à Céret et Boujan sur Libron.

*****

Depuis quelques temps apparaissent dans nos arènes des taureaux aux cornes "astillées" ou éclatées qui, si elles ne le sont pas à leur apparition dans l'arène, le deviennent très rapidement quand l'animal frôle une barrière de trop près ou tape dans un peto.

Les cornes des taureaux de combat deviennent-elles de plus en plus friables ?

C'est la question, après Vic-Fezensac et Boujan-sur-Libron, que notre président, Dominique Valmary, pose aux frères Miura et à José Marcuello, le ganadero de Los Maños. Lire la suite ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article