Servir ou combattre ?

Publié le par Charles CREPIN

Servir ou combattre ?

L'autre soir, lors d'une tertulia entre amis, le président d'une course (sans force, sans bravoure, sans caste) glissa, très sérieux dans son propos, que le meilleur toro de la course avait servi... ce quI a sans doute valu à la bête d'y laisser ses 2 oreilles.

Servir est devenu singulièrement banal dans l'usage du langage taurin, hissé par certains au rang des valeurs positives de la corrida moderne. L'équation n'a pourtant pas varié : toro soso = émotion absente. Une galère qui rappelle que servir n'est pas combattre...

Publié dans Le toro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manolo 18/05/2016 17:54

Tout cela rejoint les propos honteux et irrespectueux pour l'aficionado de l'inénarrable "Simon l'Empereur" dans le Midi Libre de ce jour 18 mai ou il s'estime"Peu servi par les circonstances". Quand on lit ce qui se dit sur les sites depuis 48 h à propos de cette dernière féria , il a l'aplomb de déclarer "qu'en toute objectivité 24 oreilles ont été coupées....et qu'il y a eu plusieurs sorties en triomphe...." Donc les reboussiés , vous n'avez rien à dire ,laissez moi continuer ma soupe ! Quand on connait le poids estimé de ces récompenses, chez nous et à l'étranger . Encore un qui n'entend rien et qui ne veut pas voir .Et dans sa mauvaise foi il met la faiblesse récurrente des toros de Nîmes sur le même plan que les accidents de sabots(3-4) cette année à Vic .Avec la grande gu....qu'on lui connait il n'hésite pas à accuser ceux qui critiquent les Domecq "d'extrême minorité.....qui sont soit des néophytes soit des personnes de mauvaise foi qui , elles ,travaillent contre la corrida ". Lui, le fossoyeur qui admet dans le même article "...qu'engager toutes les vedettes de la tauromachie oblige à mettre des Domecq ". Leurs Domecq , pas les Pedraza ! Drôle de conception de la Tauromachie qu'il inculque à tous ces jeunes ayant bénéficié d'un abonnement à 35 euros . C'est un article honteux qui mériterait un droit de réponse bien senti .manolo

pedrito 17/05/2016 20:11

Et moi je persiste à dire que vous cautionnez par conséquent des méthodes qui DESSERVENT la corrida. Sorry!

Desvignes 17/05/2016 19:27

Qu'en termes précis, justes, ces chose-là sont dites ! Merci, Charles, pour ce rappel, non pas au règlement (du moins au sens strict), mais à ce qui doit subsister d'authenticité dans notre passion commune.

pedrito 16/05/2016 16:39

Pas cette année. Mais je reste un "Alésien" fidèle, malgré le premier indulto que j'ai très mal supporté. Et çà recommence....Là, il y a des limites que Cuillé a franchi, et qui devraient être PUNIES

pedrito 14/05/2016 16:34

Comme beaucoup de présidents, celui-ci considère sans doute qu'en claironnant de tels propos, il sert lui aussi la corrida, alors qu'il la dessert autant que son toro soso, celui qu'il a primé de deux oreillettes pour gogos affamés.
Autre exemple: celui d'Alès, qui a sorti le mouchoir orange pour un novillo de Cuillé, qui avait juste pris une pique plus un simulacre. Deux ans après l'indulto d'un veau de Cuillé (!!!!). Alès: l'arène sérieuse devenue placita pour touristes? Et repaire d'affairistes margoulins.... Ces imbéciles - je pèse mes mots - enterrent la corrida à la vitesse grand V

vingtpasses 14/05/2016 16:41

Eternel débat sur l'indulto qui peut être discuté, y compris avec vigueur. Mais je plaide pour Ales, qui loin d'être une placita pour touristes reste dans le camp de celles qui militent pour la Fiesta Brava authentique. Y étiez-vous ?