FRAUDE !

Publié le par Charles Crépin

Julian, de mieux en mieux... (Photo : Toro, Torero y Afición)

Julian, de mieux en mieux... (Photo : Toro, Torero y Afición)

Ce geste INDÉCENT du Juli, Vingtpasses l'a quelquefois illustré dans ses pages, s'attirant les foudres des inconditionnels du maestro. Ceux qui adulent la vedette pour sa parfaite connaissance des  adversaires qu'il choisit d'affonter (et celle, présumée, des toros qu'il préfère éviter), ne perçoivent sans doute pas toute l'indignité de ce destoreo que cent puerta grande à Las Ventas ne peuvent effacer. "Sin grandeza, no hay Fiesta"

Sur le site web mexicain "Sangre, Seda y Sol",  le chroniqueur Fernando Lahoz publie un remarquable pregon pour la Fiesta Brava, dénonçant  ces mauvaises manières impardonnables sous le titre : "A julian Lopez alias El Juli matador de novillos et autres petits lézards qui existent dans le campo mexicain". lire : CON F DE FRAUDE, CON R DE RATERO Y CON V DE VETE Y NO VUELVAS JULIAN. Fernando Lahoz)

 

Publié dans Critique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article